Ou ne pas être le loup

 

Le Loup est Mort !!!
C’est la fête dans le pré. Kalle et Locke, deux moutons, se réjouissent ! Mais Locke se pose des questions : qui était vraiment le loup ?
Kalle connaissait quelqu’un qui travaillait pour le loup : il lui donne de curieux éléments de réponse… qui tendent à faire croire que le loup était un mouton!
D’ailleurs la place étant maintenant vacante, Kalle fait part à Locke de son intention de postuler pour être le nouveau loup. Locke après l’avoir traité de fou, finit par accepter de l’accompagner à l’agence d’intérim…

Auteure : Bettina Wegenast
Suisse-allemande, elle est née en 1963. Auteur pour la jeunesse, journaliste, elle a été libraire de bandes dessinées à Berne. « Être le loup » est sa première pièce de théâtre; elle a déjà rencontré un grand succès (notamment le « Prix de la Caisse d’épargne de Munich ») et a été adaptée en pièce radiophonique pour la SWR2 en Suisse.
Création 2009
La pièce, écrite en 2004 (édition théâtre école des loisirs) aborde des thèmes complexes:
– la fascination qu’exerce sur nous la violence,
– la manipulation du désir de sortir de sa condition,
– l’idée que l’habit fait le moine, l’importance des apparences, des signes extérieurs,
– la schizophrénie due au fait de jouer un rôle dans la société et plus précisément dans le cadre du travail,
– le fait que jouer des rôles permet de maintenir la structure sociale en place,
– le fait que la violence engendre la violence…
Un Spectacle Tout Public
Mais la  pièce offre aussi un niveau de lecture très ludique et drôle.
Quatre personnages la composent : deux moutons (Kalle et Locke qui deviendront respectivement loup et chasseur), une brebis (Renée, au prénom prédestiné puisqu’elle ressortira saine et sauve du ventre du loup) et un nain (sans doute issu de la fratrie des sept -il y est fait allusion, mais qui est ici responsable d’une agence intérim).
Eve Nuzzo entre tour à tour dans la peau des quatre personnages, s’adressant au public comme à leur interlocuteur. Et  laisse une grande place à un jeu très visuel.
C’est d’ailleurs une figure de clown (nez noir, chapeau en laine de mouton, lunettes) qui fait le lien entre tous les personnages, en jouant d’une complicité avec le public.
Presse

La salle du Grenier recevait dimanche Eve Nuzzo, qui proposait un spectacle d’après la pièce « Être le loup », de Bettina Wegenast. Une aventure riche en métamorphoses inattendues du loup au mouton, où l’on rencontre également une brebis, Renée, et un nain, chargé par une agence d’intérim du recrutement des loups et des chasseurs. Eve Nuzzo interprète seule tous les personnages et passe de l’un à l’autre en changeant de costume. Les personnes présentes ont été charmées par la performance de l’artiste et par la pertinence et la drôlerie du texte.
Astrid Martin-Auberdon, Sud-Ouest, 21 mai 2009

 

L’actrice est seule sur scène pour raconter l’histoire de deux moutons, Locke et Kalle, dont l’un veut être le nouveau loup. C’est magistralement interprèté, on rit et on sourit, et même si ce spectacle est plutôt destiné à la jeunesse, les grandes personnes se laissent littéralement embarquées dans cette histoire durant une cinquantaine de minutes. Bravo à Eve Nuzzo”
Philippe Guénand, La marseillaise du Berry, 18 août 2009


 

• Les Rencontres Répercutantes, Assier (Lot)
• Ecole de Badefols (Dordogne)
• Halle au Truffes, Ste-Alvère  (Dordogne)
• Le grenier, Trémolat  (Dordogne)
• Rencontres Théâtrales de Néons-Sur-Creuse (Indre)
• BRIKABRAK, Le Bugue  (Dordogne)
• Salle des Fêtes de Le Blanc, Communauté de Communes brenne-Val-de-Creuse (Indre)

LOGO_joies_vect_pied

 

Publicités